Archives par mot-clé : jeu

Bribes de vie

J’ai vécu quatorze ans à Belleville. Ce fut la période la plus heureuse de ma vie. Je venais d’une banlieue triste, habiter Paris fut pour moi un bonheur de tous les jours, surtout dans un quartier plein de couleurs et d’odeurs, … Continuer la lecture

Publié dans Essay | Marqué avec , , , , , , , , , , , , | 11 commentaires

Lune de miel à Venise

Il lui avait dit : « Je t’emmènerai dans un palais vénitien donnant sur le Canal. » Avec lui, elle n’avait connu que les hôtels Campanile et Ibis de la banlieue parisienne. Dans l’un d’eux, des vues de Venise étaient accrochées dans … Continuer la lecture

Publié dans Textes et nouvelles | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Histoire sans fin

Un filament transparent flotte devant ses paupières fermées, trace une courbe ténue, disparaît. Cris d’enfants. Odeur de l’herbe coupée. Une hirondelle a rayé le ciel de son cri strident. Le soleil chauffe la peau de sa nuque. Juste au-dessous des … Continuer la lecture

Publié dans Textes et nouvelles | Marqué avec , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Un genre de théâtre

3/3/2002. Un restaurant italien. Décor chaleureux. Lumière douce. Ambiance feutrée. Elle, élégante, cheveux sombres au carré. Bronzée, souriante. Lui, chemise blanche sans cravate, brun, cheveux flous, l’air plutôt réservé. H (d’une voix douce et basse) : Tu sais, ces séances … Continuer la lecture

Publié dans Textes et nouvelles | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Femme sur route

« Qu’est-ce que tu fais sur cette route ? Ton chapeau, ta mère appelait ce genre de chapeau-là un bibi, ton chapeau sera happé par le vent dans une seconde, tu te crois élégante, souple et tout, ton tailleur te moule, … Continuer la lecture

Publié dans Textes et nouvelles | Marqué avec , , , , , , , | Un commentaire

Vision rouge

Dans le silence haletant rôdent de grands  loups  gris, efflanqués, solitaires. Une vraie meute jamais ne trouble les sous-bois. Que de longs fauves affolés, qui glissent, dos fuyants, entre les troncs noirs. La forêt n’est  visible que le soir, on … Continuer la lecture

Publié dans Textes et nouvelles | Marqué avec , , , , , , , | 2 commentaires